Projet “Souveraineté alimentaire et leadership des femmes”: 30 femmes agricultrices de la commune de Ziniaré formées en leadership et plaidoyer sur le foncier par l’association Women Environmental Programme Burkina (WEP Burkina)

Les jeudi 24 et vendredi 25 novembre 2022, se tient un atelier de formation sur le leadership et plaidoyer sur le foncier au profit des femmes agricultrices de la commune de Ziniaré, dans la région du Plateau Central. Cet atelier s’inscrit dans le cadre des activités du projet “Souveraineté alimentaire et leadership de femmes” qui relève lui-même d’un programme dénommé “Nouveau Québec sans frontières (NQSF)”.

L’objectif dudit atelier est de susciter chez les femmes la prise de conscience de leurs forces tout en les édifiant sur la construction de plaidoyer  pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

La cérémonie a connu la participation de monsieur Florent DABONE, Président de la Délégation spéciale de Ziniaré (PDS Ziniaré), de madame la représentante du PDS de Koudougou Odette BASSIE/ZOUNGRANA et de madame Blanche BLAKASSI représentante pays par intérim de SUCO Burkina/partenaire technique et financier. Le discours de lancement officiel du projet et d’ouverture de l’atelier, précédé de 3 autres interventions, a été fait ce 24 novembre 2022 par la représentante du Directeur provincial de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques de l’Oubritenga, Mme Elisabeth LANKOANDE.

En effet, bien qu’elles soient au cœur de changements profonds surtout dans le domaine de l’agriculture où elles sont fortement actives sur toute la chaîne de production, les femmes sont très souvent marginalisées et rencontre d’énormes difficultés concernant l’accès au foncier. Leur combat pour l’obtention de meilleures conditions de vie et de travail semble perpétuel.

Ainsi, pour réveiller le talent qui sommeille en elles et les emmener à pouvoir mener des actions de plaidoyer en vue de bénéficier de terres arables, WEP Burkina a organisé un atelier de formation sur le leadership et le plaidoyer sur le foncier au profit de trente (30) agricultrices de la commune de Ziniaré.

Durant ces 48h d’échanges, une série de formations sur les éléments sus citées seront octroyées aux femmes. « Le régime foncier traditionnel exclu les femmes du contrôle de la terre ce qui fait qu’elles accèdent souvent aux terres marginalisées. L’atelier de formation de ces deux jours devrait contribuer à renforcer les capacités des femmes de cette localité en leadership et accroître les moyens d’action en terme de négociations et plaidoyers pour une franche amélioration de leurs conditions de vie et de travail » a laissé entendre Marie-Pierre ZOUNGRANA/COMPAORE, coordonnatrice de l’association WEP Burkina.

Pour Blanche BLAKASSI, représentante pays par intérim de l’ONG Canadienne Solidarité union coopération (SUCO), cette initiative découle du programme de coopération volontaire mis en œuvre par Affaire mondiale Canada. « J’espère que ce projet aura un changement significatif dans le quotidien des bénéficiaires pour que, dans quelques mois, un bilan complet soit établi sur les apports de ce projet dans leurs vies » dira t’elle pour conclure.

En rappel, les zones d’intervention dudit projet sont essentiellement #Ziniaré# dans la province de l’Oubritenga et #Koudougou# dans la province du Boulkiemdé. Il s’étendra sur dix-huit (18) mois dans sa mise en œuvre.

About Lompo

Voir aussi

Journée mondiale des femmes rurales

Le 15 octobre de chaque année est commémoré la journée mondiale des femmes rurales. Cette …