Prise en compte du genre dans les ODD, l’ONG WEP-BF mobilise les acteurs de la région du Nord

Le développement est un processus de longue haleine qui nécessite la mobilisation de plusieurs acteurs au nombre desquels figurent les femmes. Consciente de cela, l’ONG WEP-Burkina œuvre pour faire de la femme burkinabè une véritable actrice de développement. Le mardi 21 septembre 2021, avec le soutien du Fonds Africain pour le Développement (AWDF), elle a organisé un atelier de consultation sur la prise en compte du genre dans les objectifs du développement durable (ODD). Placée sous le patronage de Justin Somé, gouverneur de la région du Nord, cette activité qui s’est tenue à Ouahigouya visait à établir une situation de base de la mise en œuvre des ODD assortie de recommandations.

Depuis plusieurs années, l’ONG WEP-Burkina travaille pour une participation active de la femme au développement socioéconomique du Burkina Faso. C’est pour quoi, elle a entrepris une randonnée dans les régions du Burkina Faso pour échanger avec les organisations de la société civile et des femmes pour susciter leur participation active à l’action publique et le suivi de la mise en œuvre des ODD à travers des plans locaux de développement.  Ainsi, après les régions de la Boucle du Mouhoun et le Centre-ouest, l’ONG WEP-BF était à Ouahigouya dans la région du Nord pour un atelier de consultation sur la prise en compte du genre.

Les participants ont échangé sur plusieurs thématiques

Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier, la Présidente de l’ONG WEP-BF Zénabou Sègda, a indiqué que sa structure travaille à faire du Burkina Faso un pays émergent, sans inégalités. Elle a fait remarquer que, très souvent, il n’y a que des hommes qui sont au niveau des instances d’où l’exclusion des femmes dans les prises de décisions. « C’est pour cela que nous sommes là, pour partager notre expérience afin de voir dans quelle mesure nous pourrions travailler à ce que cessent ces inégalités », a soutenu, Madame Segda.

La Présidente de WEP-BF (extrême gauche) a invité les femmes à s’impliquer dans les organes de décisions

Pour le gouverneur de la région, Justin Somé, « La prise en compte de l’approche genre et l’attention particulière accordée aux femmes sont des conditions indispensables à l’atteinte des objectifs du développement durable ». Dans ce sens, il a salué les actions de l’ONG WEP Burkina et de son groupe de plaidoyer pour un monde meilleur. Il a aussi laissé entendre que la région du Nord apprécie l’intérêt pour l’atteinte des ODD et ne ménagera aucun effort pour faciliter les interventions et les actions de l’ONG dont l’objectif final est de renforcer les capacités de la société civile, des femmes et autres associations sur le suivi de la mise en œuvre des ODD au Burkina Faso.

Les participants issus de plusieurs organisations féminines, les représentants de structures et organisations partenaires, et de groupements et coopératives agricoles/maraîchères ont bénéficié d’un renforcement de capacités en techniques de production en agroforesterie, en utilisation de la fumure organique et pesticides naturels ainsi que sur les techniques de lutte anti érosive.

L’ONG WEP-BF a fait un don de plants de baobabs aux associations de femmes de la région du Nord

En marge de l’atelier, l’ONG WEP-BF a offert des plants de baobabs aux associations, témoignant ainsi son soutien à ces associations dans la lutte contre la désertification.

Le service de communication de WEP-BF

 

 

 

 

About Lompo

Check Also

Processus de négociation et financement climatiques : l’ONG WEP-BF renforce les capacités des OSC de la Région des Hauts-Bassins

L’ONG Women Environmental Programme Burkina, en partenariat avec l’Alliance Mondiale pour la Croissance Verte et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *